Production et exploitation de système d’information : un secteur en pénurie de candidats qualifiés

Grâce à Adecco Analytics, outil, mis à la disposition d’AERé par la Fondation Adecco, nous sommes en mesure d’analyser le marché de l’emploi en temps réel afin de trouver les opportunités professionnelles pertinentes pour les réfugiés demandeurs d’emploi en accordant une attention particulière aux secteurs qui peinent à recruter en France, afin que l’intégration professionnelle des réfugiés en France bénéficie aux réfugiés ainsi qu’à l’économie du pays d’accueil.

 

Cette semaine nous nous sommes penchés sur le secteur de la production et exploitation de système d’information pour la France entière.

Définition du métier : Mettre en œuvre et assurer la disponibilité des ressources physiques (serveurs, disques, automates, ...) et des ressources logiques (logiciels, espaces disques, puissance...) nécessaires au fonctionnement des systèmes de production et d'exploitation informatiques et télécoms de l'entreprise. Surveiller le fonctionnement des différents systèmes, réseaux, ... selon les normes et les méthodes d'exploitation et de sécurité.

 

 

Décryprage:

Avec près de 55.000 salariés dans le secteur de la production et exploitation de systèmes d’information, ce métier représente 1% des salariés exerçant en France.

 

Pertinence pour les réfugiés :

-          Formation : ce métier est accessible à partir d'un diplôme de niveau Bac+2 (BTS, DUT, ...) en informatique. Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans le secteur sans diplôme particulier. La difficile question de l’équivalence de diplôme ne se pose donc pas, et la formation courte rend accessible la reconversion professionnelle.

-          Langue : la pratique d'une langue étrangère, en particulier l'anglais (vocabulaire technique), est requise.

-          Stabilité professionnelle : 67% des embauches prévues sont des CDI

-          Accessibilité : croissance des embauches de 0.9% et près de 8.000 embauches prévues cette année, alors que le taux de recrutement au niveau national est lui en baisse.

 

Pertinence pour les employeurs :

-          Un secteur en tension : 4.000 candidats inscrits au pôle emploi pour ce métier qui prévoit près de 8.000 embauches cette année, ce qui représente la moitié des besoins  en ressources humaines des entreprises concernées. Les réfugiés sont donc un réservoir considérable de compétences pour combler ce manque de personnes qualifiées.

-          Des recrutements difficiles : 61% des employeurs qualifient le recrutement de difficile dans le secteur.

-          Impact : plus de 31.000 établissements en France sont concernés par le métier production et exploitation des systèmes d’information.

 

 

09/02/2017 par Action Emploi Réfugiés

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre missionAction Emploi Réfugiés (AERé) est une plate-forme virtuelle mettant en relation …
20/06/2016 par OTH
Diane BINDER, co-présidente et fondatriceDiane BINDER travaille depuis quinze ans sur des sujets de …
20/06/2016 par OTH